Immersion : LIA GIRAUD
Immersion
Projet réalisé avec Alexis de Raphélis
- En Collaboration avec Benoit Verjat -


« Dans le monde unitaire, sous le regard immobile des dieux, l’aventure et le pelerinage définissent le changement a l’interieur de l’immuable. Il n’y a rien à découvrir, car le monde est donné de toute éternité, mais la révélation attend le pélerin, le chevalier, l’errant à la croisée des chemins.
En vérité la révélation est en chacun : parcourant le monde, on la cherche en soi, on la cherche au loin et elle jaillit soudain, source miraculeuse que la pureté d’un geste fait sourdre à l’endroit même où le chercheur disgracié n’aurait rien deviné. Leur symbolisme est clair : sous le mouvement, trouver l’immuable ; sous l’immuable, trouver le mouvement. » Raul Vaneigem



Le visiteur entre dans une salle obscure et aperçoit un écran de projection.
Le film retrace l’existence d’un homme qui souhaite changer de vie pour fuir l’insignifiance de son quotidien. Cette transfiguration métaphorique est ritualisée par l’ascension d’un volcan, au sommet duquel lui sera révélé son «Devenir-Algue».
À proximité, le Temporium abrite un laboratoire animé, mélange de mécatronique et de cultures vivantes. Le dispositif entièrement autonome s’anime ponctuellement par un échange de flux, de captations, de régulations, pour permettre la formation d’une image-vivante créée par des microalgues photosensibles.
L’image vivante et la projection se rencontrent et s’éprouvent dans un même espace-temps au moyen d’une interface permettant leur symbiose : elle capture en temps réel la formation de l’image vivante et ajuste la durée des plans du film en réponse aux mouvements variables des microalgues. Un aller-retour permanent s’opère faisant de chaque séance une expérience unique.

« Au fil de la (trans)formation de cette image organique, la narration se déploie, faisant d’Immersion un essai sur la nature précaire de la vie et du visible ; essai dans lequel métaphores et métamorphoses sont à l’oeuvre tant sur le fond que dans sa forme». Jean-Luc Soret (Catalogue du Prix Cube 2014).

Ce projet bénéficie du soutien du Fresnoy, de Paris Sciences et Lettes, de l'EnsadLab, de la Fondation Vevey Ville d'Images, de Supélec et du Muséum National d'Histoire Naturelle


Crédits :
// Temporium // Réalisation : Lia Giraud / Ingénierie : Oulfa Chellai, Aubrey Clausse, Arnaud Gloaguen, Claude perdigou, Edgar Servera / Conseils scientifiques : Claude Yéprémian, Arnaud Catherine / Aide au Design : Adrien Bonnerot // Interfaçage // Benoît Verjat et Denys Lamotte // Film // Réalisation : Alexis de Raphélis / Acteurs : Kohshou Nanami, Carmen Sinatra, Takeharu Tanaka, Daisuke Sekiguchi, Angelo Patti (Voix du barman ), Andrea Pennisi / Chef opérateur : Ludivine Large-Bessette / Renfort tournage : Corradino Spata, Andrea Pennisi, Alexis Bacci-Leveillé / Costumes : Marthe Dumas / Montage image : Juliette Alexandre / Ingénieur du son : Rémi Galibert / Recorder : Raphaël Hénard / Montage & mixage son : Raphaël Hénard / Etalonnage : Raphaël Vandenbussche